Au programme figurait une comédie en 3 actes intitulée

"Es geht a uhne Männre"

écrite et mise en scène par Hélène QUIRIN.

 

Résumé de la pièce

Les deux propriétaires de l'hôtel GOLDRESEL, Nelly et Agnès, se retrouvent seules après le départ de leurs maris. Le premier est parti à cause d'une mutation professionnelle qu'on lui a prétendument imposée, le second pour une autre femme.

Après le décès du grand-père, la démission du jardinier et du masseur, la situation devient quelque peu critique.

Néanmoins, elles gardent le moral et décident de se passer de la gent masculine.

Mais, les "masseuses" et les "jardinières" ne se bousculent pas au portillon.

Pour le temps d'un week-end, l'hôtel se transforme en lieu de stage et plus particulièrement de "stage théâtre", où l'on apprend les rudiments du jeu sur scène.

Les massages "clandestins" auxquels procède Albert, conviennent bien à certaines clientes, mais sèment quelque peu la discorde dans le ménage.

L'embauche d'un masseur professionnel s’impose. Le charme de celui-ci opère sur Agnès et ne la laisse pas indifférente. .
Tandis que le séjour dans l'hôtel d'un pianiste espagnol très séducteur bouleverse la vie de Nelly.

Que se passera-t-il lorsque les deux maris prendront conscience de leur erreur et décideront de revenir au foyer ?

 


La galerie nécéssite Macromedia Flash. Installer Macromedia Flash.
 



Cette comédie fut présentée sur un rythme fluide et soutenu et les onze acteurs ont évolué sur scène dans une sérénité totale en parfaite harmonie avec le public.

La première apparition sur scène des trois nouveaux acteurs, Thierry Kurz, Sylvain et Jeanine Wies, a conquis les spectateurs. Pour un coup d'essai, ce fut  un coup de maître.

Très remarqué aussi le passage sur scène des trois figurants : Freddy Heckel, Guy Ottinger et Christian Will.

Cette saison fut marquée par :

  • le nombre très important de spectateurs.
  • la remise d'un chèque de 1500 € (recette d'une soirée) à l'Association "Arc-en-Ciel" de Diedendorf.
  • la visite de nombreuses troupes de théâtre qui ont souvent donné lieu, après les représentations, à des échanges culturels fort intéressants et sympathiques (Fénétrange, Baerendorf, Trois-Maisons, Dabo, Herbitzheim, Frohmuhl, Illkirch-Graffenstaden, Drachenbronn, Bischwiller, Sarreguemines, Wolfskirchen, Adamswiller, Eschbach, Gambsheim, etc...).
  • la visite de délégués du Groupement de Théâtre de Mulhouse, Brigitte Moog et Bernard Keller
  • la bonne ambiance au sein de la troupe.


precedentprecedent
Retour Accueil