"De letscht Tango"

Sujet de la pièce :

Le Maire de Dackelsheim est heureux d'accueillir dans sa paisible petite ville une troupe pour le tournage d'un film intitulé "De letscht Tango".

Il ne voit que les avantages que cet évènement représente pour sa commune, et est loin d'imaginer tous les inconvénients et sujets de mécontentement et de discorde que la venue de cette troupe risque de susciter auprès de la population.

Lorsque l'acteur principal de ce film se révèle être une vieille connaissance d'une habitante du village et qu'une parente du Maire annonce sa venue, l'heure de vérité sonne pour certaines personnes...

 


La galerie nécéssite Macromedia Flash. Installer Macromedia Flash.
 



7 représentations et beaucoup de monde refusé, faute de place, lors des deux dernières représentations, tel est le bilan de la saison 2007.

"De letscht Tango", la comédie en trois actes que nous avons présentée a, en effet, bien plu. Les nombreux messages et appels reçus de spectateurs en témoignent. Mon appréhension quant à l'attribution, à certains acteurs, de deux, voire trois rôles, n'avait, dès la première représentation, plus de raison d'être. Les spectateurs ont admiré l'aisance avec laquelle les acteurs se transformaient en des personnages très différents les uns des autres. Cet exercice a demandé beaucoup de vivacité et de dextérité. Cette expérience valait, pourtant, le coup d'être tentée et permettait de jouer avec 8 personnes une pièce constituée en réalité de 14 rôles.

Le théâtre est une passion, une très belle aventure et en dépit du travail que cela représente et du temps qu'on y sacrifie, il faut que cette aventure perdure.

Nous avons eu le plaisir de remettre un chèque de 1500 € à l'Association du Regroupement pédagogique intercommunal de Diedendorf – Wolfskirchen, représentant la recette de la soirée du 31 octobre donnée à son profit. Cette somme rondelette permettra aux enseignantes des trois classes d'investir dans des livres et autres outils pédagogiques. J'en profite pour remercier nos spectateurs pour leur fidélité.

Hélène QUIRIN


precedent precedent
Retour Accueil